Communiqué « Union pour Gaillac » du 21 septembre

Condamné par la justice, Patrice Gausserand a été sommé de démissionner de tous ses mandats électifs.

Un conseil municipal devra prochainement procéder à l’élection d’un nouveau maire.

La condamnation de Patrice Gausserand est le symbole d’une page qui se tourne, celle d’une gestion personnelle du pouvoir marquée par affairismes et conflits d’intérêts. Tout cela n’a été possible qu’avec le soutien actif ou implicite de ses principaux adjoints.

C’est pourquoi, nous réitérons notre appel à une démission collective du conseil municipal, de procéder à de nouvelles élections municipales afin d’engager le futur mandat sur des bases politiques claires et apaisées.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire