Qu’est-ce-que l’écologie pour le C.R.I.C.?

« La mise en place de notre programme écologique municipal doit nous permettre de rechercher ce qu’il y a de mieux pour nous tous à Gaillac. Une bonne qualité de vie dépend étroitement du respect de la nature et de la vie (humaine, animale, végétale). Vous serez invités à prendre toutes les décisions qui s’imposent pour la préservation de notre écosystème. »

 

  • Effectuer un bilan de l’empreinte environnementale de la commune (carbone, déchets, ressources, énergies…) et se doter d’instruments de mesure pour réduire nos impacts négatifs.

– Économiser les énergies (eau, électricité, isolation, papier…) des bâtiments communaux.

– Réduire les déchets, installer des composteurs en ville, dans les écoles et créer un poulailler municipal.

– Installer des récupérateurs d’eau pour l’ensemble des bâtiments communaux.

– Développer les énergies renouvelables locales.

– Installer des panneaux solaires sur les bâtiments publics.

– Soutenir l’installation de récupérateurs d’eau, de chauffe-eau et de chauffages solaires pour les particuliers.

– Envisager l’installation de microcentrales électriques sur le Tarn.

 

  • Proposer une restauration collective, municipale, bio et locale, à nos enfants et à nos seniors.

 

  • Favoriser les pratiques agricoles à venir, respectueuses de la nature et des paysans.

 

– Encourager l’installation d’agriculteurs bio sur la commune par la mise à disposition de terres et de moyens techniques. Leur proposer un contrat d’achats, sur le long terme, de leurs produits pour la restauration collective de la commune.

– Créer une régie de maraîchage bio.

– Interdire, par arrêté municipal, l’emploi de produits phytosanitaires de synthèse autour des habitations, des écoles… (distance à déterminer).

– Interdire l’usage des produits chimiques (toxiques, perturbateurs endocriniens) dans les crèches, écoles, les maisons de retraite, les bâtiments municipaux…

 

  • Geler toutes les nouvelles zones d’activité afin de préserver le foncier agricole, de lutter contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols.

 

  • Créer de nouvelles pratiques écologiques, simples et innovantes, encourageant les modes de déplacements alternatifs à l’automobile.

 

– Revoir le plan de circulation de la ville, privilégier le sens unique, développer des pistes/bandes cyclables. Créer des parkings périphériques avec des navettes gratuites.

  • Promouvoir de nouvelles façons de travailler, de consommer, d’échanger en s’appuyant sur l’économie sociale et solidaire, locale.

 

– Planter des arbres fruitiers, aménager des espaces verts et entretenir ceux existant.

– Créer des voies vertes (aménagement des berges du Tarn). Agrandir le square Joffre (en englobant l’ancienne station-service et l’école Calandreta)

– Former des animateurs écologiques afin de guider la population.

– Ouvrir un débat public sur l’extinction et l’aménagement de l’éclairage public à certaines heures de la nuit.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire