SOMMET CLIMAT DE NEW YORK : 12 NOUVELLES QU’IL NE FALLAIT PAS LOUPER

Le 23 septembre les Nations unies ont sonné la mobilisation générale pour le climat à New York. Investisseurs et entreprises ont répondu à l’appel d’Antonio Guterres mais aussi à celui des millions de manifestants dans la rue. En revanche, les engagements des États ont un peu déçu. Retrouvez ici les principaux engagements de cette journée.

L’ONU par la voix de son Secrétaire général Antonio Guterres a déclaré l’urgence climatique à l’occasion du sommet international le 23 septembre à New York. « L’urgence climatique est une course que nous sommes en train de perdre, mais nous pouvons la gagner », a-t-il lancé à la tribune de l’organisation mondiale. Si de nombreux investisseurs et entreprises ont répondu à l’appel, l’engagement des États a déçu.

Alors que les États-Unis et le Brésil ont boycotté l’événement, à l’exception d’une rapide apparition de Donald Trump, ni la Chine, ni l’Inde n’ont pris d’engagements. L’attaque de la porte-parole de la jeunesse mondiale Greta Thunberg qui a accusé les dirigeants du monde, en raison de leur inaction climatique, d’avoir volé son enfance n’y a rien à fait. Pas plus que les quatre millions de manifestants qui ont parcouru les rues des grandes villes du monde en appelant à sauver le climat quelques jours auparavant.

Lire la suite et surtout les détails sur le site de Novethic

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire